Editorial de juillet 2017

Envoyer Imprimer PDF

f1te1

 

Quand paraîtra cet édito, nous serons en partance pour le salon Hamradio de Friedrichshafen où le REF est présent depuis de nombreuses années. Cette incontournable rencontre internationale est l’occasion unique de rencontrer les sociétés de l'IARU région 1 pour des échanges très instructifs, et de participer à différentes réunions de coordination en vue de la prochaine Conférence Mondiale des Radiocommunications de 2019. Comme chaque année, les très nombreux radioamateurs français qui visitent ce salon sont invités à signer le livre d'or du REF. Et comme l'an passé, nous aurons un stand élargi permettant cet accueil convivial par toute l'équipe habituelle de nos alsaciens qui ont en charge depuis des lustres l'organisation de notre présence dans ce salon. Des membres du CA seront aussi là, pour répondre à toutes vos questions. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, suivez-nous sur Twitter @ref_info mais privilégiez une visite sur place si vous en avez la possibilité ! Venez nombreux montrer que les français sont toujours aussi dynamiques, comme va le démontrer encore une fois le classement de notre station du REF TM0HQ au championnat du monde 2017 qui aura eu lieu la semaine précédente. Dois-je rappeler qu'en 2016 notre équipe s'est positionnée première pour la troisième fois, devant les espagnols de l'URE et les allemands du DARC ?

Ce qui m'amène forcément à faire un parallèle avec notre salon national HAMEXPO du 14 octobre au Mans. Dans mon précédent billet, j'ai indiqué que toutes les associations pouvaient participer, sans exclusive. Le REF investit une somme importante issue de vos cotisations dans l'organisation de ce salon, car nous considérons qu'il est absolument nécessaire en termes de promotion de notre activité. S'agissant de la participation des associations, la gratuité va de soi pour toutes celles qui sont partenaires du REF ou de l'ancien REF-Union. Elles écrivent dans la revue Radio-REF, participent à toutes nos activités, aux AG, etc. Cette participation à HAMEXPO, totalement gratuite pour elles, est le corollaire de notre partenariat et de leur fidélité au REF. Pour les autres associations, une modeste participation financière leur sera demandée, surtout si elles demandent une connexion électrique que le prestataire du salon facture séparément. Sans pour autant demander une tarification identique à celle des professionnels présents, nous demanderons à ces associations une contribution du même ordre que les participants à la brocante, et nous étudierons avec bienveillance toutes les demandes particulières qui nous seront formulées. Mais il faut bien comprendre que, même si ce n'est pas pour le REF une affaire financière mais promotionnelle, il s'agit tout de même de l'argent de nos membres.

Un dernier sujet me tient à cœur : il s'agit des réseaux numériques qui se mettent en place. Profitant d'un vide juridique, certains responsables de relais organisent l'exclusion sélective de personnes qui leur déplaisent, au mépris de tout ce qui a fait l'esprit OM depuis le début de notre aventure il y a presque un siècle. Avant 2012, c'était clair, la décision ARCEP nous concernant précisait que l'usage d'un équipement collectif ne pouvait être réservé à un nombre restreint d'utilisateurs. Les équipements, relais en particulier, devaient être ouverts à tous, dans le respect de nos conditions d'exploitation. Ce paragraphe a été omis dans la dernière mouture, et nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour qu’il soit réintroduit dans notre législation. Car avec l'arrivée des relais numériques, l'accès se faisant par un identifiant numérique, la tentation est grande pour que les gestionnaires « blacklistent » certains identifiants dans les tables de routage du relais dont ils sont les gérants. Ce n'est pas admissible, et chacun doit faire pression auprès de ces responsables pour que les accès soient libres.

« Si tous les gars du monde voulaient se donner la main... »

An nom de tout le conseil d'administration, je vous souhaite à tous de bonnes vacances, sûrement bien méritées.

Lucien SERRANO, F1TE
Président du REF

 

Editoriaux archivés

 

RUBRIQUE DEPARTEMENTALE

Abonnez-vous au flux RSS !

Suivez nous sur Twitter

 
iarubfra-logo1
 
 
logo anfr
 
Logo ITU-1