Editorial de juin 2017

Envoyer Imprimer PDF

f1te1

 

Lors de l'assemblée générale du Mans, nous avons vu approuver nos comptes et notre rapport moral. Je voudrais revenir sur un point qui a été abordé en séance, je veux parler de l'aide financière que peut apporter le REF aux associations locales qui ont signé un protocole de partenariat avec lui.

L'argent disponible pour cet usage provient de vos cotisations. C'est donc tout à fait logiquement et avec le maximum de transparence que nous avons élaboré un système d'évaluation des projets qui nous sont soumis. Avant qu'il ne soit muté à l'étranger, F1TMY, alors membre du CA, avait planché sur une grille d'évaluation des demandes, de façon à déterminer notre taux de participation sur des critères objectifs. Mise à l'épreuve sur quelques cas, cette grille est en train d'être revue et sera validée au prochain CA.

Nous allons mettre en ligne en téléchargement le dossier d'instruction des demandes, car bien sûr, vous comprendrez que la manne n'est pas illimitée, qu'il ne suffit pas de postuler, et que les projets à vocation collective ou fortement promotionnels sont dans les critères principaux de sélection. Sur le même thème, nous avons parlé de la fête de la Science, au sujet de laquelle le CA s'est déjà prononcé pour une aide à tous les radio-clubs qui pourraient avoir besoin d'un soutien matériel (banderoles, roll-up publicitaires) ou financier à évaluer, de façon à être bien visibles dans ces manifestations. Si nous voulons recruter des jeunes, c'est dans ces évènements qu'il faut se montrer, mais cela ne peut se faire qu'avec les associations locales et radio-clubs, partout sur le terrain. Il faut tous nous impliquer, car on ne peut pas se plaindre de la baisse des effectifs radioamateurs en restant bien tranquille chez soi à faire ses petits QSO en espérant que ce soient « les autres » qui fassent ce travail de prosélytisme promotionnel. Le REF se doit d'être à votre écoute pour l'inventaire des besoins, pour vous soutenir dans vos projets et pour déterminer les fonds et aides nécessaires à cela.

Le salon HAMEXPO se déroulera comme vous le savez le 14 octobre prochain. A la suite de l'annulation du dernier salon dû au faux bond du parc des expositions de Tours, nous avons entrepris de repenser complètement la formule, tant pour le lieu que pour l'organisation.

HAMEXPO 2017, qui se tiendra au Mans, se veut être l'outil de véritables « assises du radioamateurisme » et sera couplé à une exposition « maker », ces manifestations où se retrouvent de nombreux adeptes des nouvelles technologies. Nous allons élargir l'audience de notre salon en invitant officiellement toutes les associations de radioamateurs, et ceci sans exclusion, qu'elles soient nationales ou locales, du moment qu'elles ont un projet à montrer, une activité à promouvoir, dans le seul intérêt du radioamateurisme. Nous communiquerons très largement sur les détails de cette invitation dans tous nos médias, mais il ne sera pas envoyé d'invitation personnelle. Les associations qui souhaiteraient être présentes à cette manifestation pourront contacter directement le REF pour connaître les conditions de leur participation.

Pour tous renseignements, une seule adresse : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Nous avons entendu un certain nombre de critiques sur le choix du lieu, qui ne serait pas central. Nous en convenons bien volontiers, mais quel qu’il soit, le lieu choisi sera toujours jugé trop éloigné de certaines régions, et d'aucuns trouveront toujours une bonne raison pour ne pas faire ce déplacement. Car c'est une question de motivation. Je n'en veux pour preuve, en toute humilité comparative, que le choix de Friedrichshafen pour le salon allemand « HAM RADIO ». Situé tout au sud du pays, à plus de mille kilomètres de sa frontière nord-est, il attire vingt-cinq mille personnes de toute l'Europe et du monde. Loin de moi l'idée de faire une comparaison, mais on peut naturellement se poser des questions sur le fait que les radioamateurs allemands sont quatre fois plus nombreux qu'en France, en rapport avec nos populations respectives. Serions-nous frileux ou timorés ? Je n'ose y penser.

Laissons-nous gagner nous aussi par l'optimisme et souhaitons à notre salon national un franc succès, sans notion de chapelle ou de clan, dans le seul intérêt du radioamateurisme français.

 

Lucien SERRANO, F1TE
Président du REF

 

Editoriaux archivés

 

RUBRIQUE DEPARTEMENTALE

Abonnez-vous au flux RSS !

Suivez nous sur Twitter

 
iarubfra-logo1
 
 
logo anfr
 
Logo ITU-1