Editorial de novembre 2017

Envoyer Imprimer PDF

f1te1

 

Quelques jours après notre salon HAMEXPO, il est intéressant de revenir sur le sujet.

Comme beaucoup d'entre vous qui ont fait le déplacement au Mans, nous avons pu constater une fréquentation importante et une excellente ambiance que nous devons en particulier à l'équipe locale qui a pris en charge cette organisation. C'est pour moi l'occasion de les remercier tous, en votre nom. Depuis plus d'un an, ils ont multiplié les réunions et les déplacements. Le changement de lieu était un pari mais, même si le bilan n'est pas définitif, il est en passe d'être gagné, au seul vu de la fréquentation en hausse sensible par rapport à la précédente édition. Pari financier aussi, car le REF investit une somme très importante, venant de vos cotisations, pour la promotion du radioamateurisme. Nous avons noté toutes les remarques qui nous ont été faites pour encore améliorer la prochaine édition. Les conférences, par exemple, ont eu un grand succès. Monsieur le maire du Mans, qui nous a fait l'honneur d'une visite dans la matinée, nous a demandé de lui définir ce que sont aujourd'hui un radioamateur et le radioamateurisme. Vaste perspective, tant nos activités sont nombreuses, mais cet échange nous a permis de lui montrer toutes les richesses de notre activité, de la communication d'urgence à la liaison avec Thomas et FX0ISS, aux activités satellites artificiels et lunaire, en passant par un « robot radio » avec caméra embarquée que montrait un OM du radio-club de Saint-Malo.

Je voudrais aborder dans cet éditorial un deuxième sujet qui me tient à cœur : la volonté affichée de notre CA de vouloir faire profiter les OM de kits et de développements de pointe via notre revue et notre boutique en ligne. J’appelle ici tous les développeurs de kits, sous-ensembles ou ensembles finis, à en faire profiter le plus grand nombre par le biais d'une publication dans Radio-REF avec mise à disposition simultanée à la boutique. Les exemples récents comme les modules de pilotage des antennes ou le MiniTiounerPro nous démontrent que cette solution répond à un besoin réel. Plus de 150 de ces récepteurs de télévision numérique ont été distribués, et des demandes de l'étranger nous parviennent. Nous savons que de nombreux concepteurs travaillent dans leur coin et se contentent de faire une publication dans leurs site WEB, souvent confidentiellement. Et c'est dommage pour notre communauté. Mettre à disposition des schémas et des typons de circuits imprimés est souvent frustrant pour beaucoup d'OM ne disposant pas de la chaîne de fabrication pour des composants à montage de surface, alors que par une publication dans notre revue, avec la possibilité de commander en ligne le module tout prêt, on pourrait vraiment faire œuvre utile pour le développement de certaines activités de notre hobby. N'en déplaise aux nostalgiques, l'époque de la 6L6 ou de l'OC70 est révolue, et je peux me permettre de dire cela, ayant commencé mon approche de la radio par ces technologies-là. Le REF est en capacité financière et technique, il l'a prouvé, de faire l'ingénierie d'une fabrication en quantité ainsi que d'en assurer toute la logistique de distribution. Notre association a eu un objectif, dès le début de sa création : faire partager à tous l'expérience de ses membres, par sa revue. L'arrivée d'Internet a certainement bousculé la manière de procéder à ce partage, aussi faut-il remettre dans le jeu cette mise en commun traditionnelle qu'est la publication dans notre revue, mais avec l'apport des outils modernes, comme notre boutique en ligne pour la diffusion concrète. Encore une fois, ce n'est pas pour le REF une affaire de rentabilité commerciale, mais bien un service offert aux radioamateurs pour leur faciliter l'accès à des technologies nouvelles que certains d'entre nous maîtrisent. C'est ce que nous faisons avec Jean-Pierre F6DZP pour la télévision numérique bas débit, qui nous permet maintenant de transmettre des images de qualité « VHS » dans 120 kHz de bande passante, alors que ces mêmes images, pour une qualité identique, occupaient 5 à 6 MHz en télévision analogique traditionnelle. Ceci n'est qu'un exemple, et d'autres sujets peuvent ainsi être abordés sous le même angle et avec les mêmes perspectives. J'aimerais pouvoir rassembler dans un comité technique un certain nombre de créateurs qui proposeraient des projets complets à réaliser et à distribuer, faisant ainsi bénéficier le plus grand nombre de toute la logistique et du savoir-faire du REF en la matière. Nous attendons vos propositions.

 

Lucien SERRANO, F1TE
Président du REF

 

Editoriaux archivés

 

RUBRIQUE DEPARTEMENTALE

Abonnez-vous au flux RSS !

Suivez nous sur Twitter

 
iarubfra-logo1
 
 
logo anfr
 
Logo ITU-1