Editorial de mai 2018

Envoyer Imprimer PDF

20161212 153207

 

A l’occasion du transfert de la gestion du service radioamateur à la Direction de la Gestion des Fréquences de l'ANFR, nous avons rencontré de nombreuses fois Monsieur Yann Maigron, son directeur, pour évoquer ensemble toutes les possibilités de modernisation du service amateur relevant de sa compétence. Il nous a demandé, si dans le cadre d'une collaboration citoyenne, les radioamateurs pouvaient apporter leur aide pour l'amélioration du service public, dans le domaine de la gestion des fréquences.

Le principe de cette collaboration citoyenne étant un des principes fondamentaux du « Service Amateur », j'ai donc répondu positivement à la demande et accepté le « challenge » proposé, qui consiste à prêter notre concours pour la surveillance qualitative du spectre lors du redéploiement des fréquences de la TNT, notamment dans les départements de la Savoie et de la Haute-Savoie, opérés à partir du 24 avril 2018.

Les fréquences UHF des canaux de télévision 21 à 69, bande IV et V, étaient historiquement situés entre 470 et 862 MHz. Le passage à la TNT entre 2009 et 2011 ayant permis « d’économiser » des fréquences, la bande 791 MHz à 862  MHz a déjà été réattribuée  aux services de téléphonie mobile et les émetteurs TNT occupant cet espace sont donc réaménagés dans les canaux libres en bas de bande. Depuis avril 2016 et jusqu’à juin 2019, c’est au tour de la bande  694 MHz -  790 MHz de migrer vers les services mobiles. Cette opération est réalisée phase par phase en France,  l'ANFR et le CSA étant en charge du bon déroulement des opérations en lien avec les chaînes et leurs diffuseurs. En Haute-Savoie, les réaménagements de la TNT touchent plus de cinquante relais et répéteurs, qui vont tous changer de fréquences dans la nuit du 23 au 24 avril 2018. Les travaux pourront néanmoins se poursuivre pour les derniers émetteurs du réseau secondaire jusqu’au 27 avril.

Le principe de collaboration des amateurs avec les services publics nationaux pour une bonne gestion du spectre a été évoqué lors de la dernière CMR et encouragé par l'UIT. Le 1er février, nous avons présenté au siège de l'ANFR le protocole de ce partenariat entre l'Agence, le REF et une start-up SDR-TECHNOLOGIES, fondée par un radioamateur, qui possède le savoir-faire en matière d'analyse du spectre. Dès le mois de mars, grâce à la structure départementale du REF et à la solidarité de nombreux OM pour rassembler du matériel, nous avons identifié les sites d'accueil pour la mise en place des points de capture, et dans les quinze jours suivants, le matériel était opérationnel pour que le serveur central reçoive les premières informations pertinentes. Aujourd'hui, trois sondes de mesure situées à Annecy-le-Vieux, Reignier Ésery et au Mont Salève, transmettent en temps réel par Internet vers un serveur central les données de l'ensemble des canaux TNT de la région. Ces sondes SDR identifient immédiatement sur chaque canal l‘état des transmissions. Elles peuvent ainsi fournir à l'ANFR de précieuses données sur l’évolution du service de la TNT sur ces zones, pendant cette phase critique du redéploiement.

Un premier retour d’expérience de cette collaboration totalement bénévole sera évoqué par l’ANFR dans sa prochaine newsletter d’avril.

Nous avons souhaité, par ce partenariat ponctuel, démontrer que les radioamateurs, et le REF en particulier, sont pour l'administration des partenaires fiables, d’une grande technicité, mobilisables pour des causes citoyennes et pas uniquement en période de crise.

C'est pour le REF aussi l'opportunité de faire passer un message à l'Autorité de régulation et au ministère, à Monsieur le secrétaire d’État Mounir MAHJOUBI.

Le service amateur doit être encouragé et développé car il mérite mieux, dans le cadre de la modernisation des règles .../... en matière de délivrance des certificats et des indicatifs et de leur adaptation à des nouvelles pratiques, pour reprendre les termes de la DGE, que la situation réglementaire actuelle qui ne suscite que découragement et frustration dans le monde radioamateur français, le maintenant aux dernières places des pays de l'UE. Nous soumettrons, dans le cadre de la consultation publique organisée par le bureau de la Réglementation des Communications Électroniques, de nombreuses contributions pour faire évoluer le texte qui sera soumis à la signature du secrétaire d’État.

L'ANFR organise fin mai un Hackathon, une compétition de hackers, terme pris au sens de "bidouilleur de génie". Le thème cette année : "Gestion et coordination des fréquences lors de catastrophes naturelles"

Vous comprendrez aisément que nous encourageons les radioamateurs à concourir et nous avons lors de la réunion annuelle dédiées aux hyper de Seigy, approché une équipe pour présenter une réalisation au nom du REF.

 

 

Lucien SERRANO, F1TE
Président du REF

 

Editoriaux archivés

 

RUBRIQUE DEPARTEMENTALE

Abonnez-vous au flux RSS !

Suivez nous sur Twitter

 
iarubfra-logo1
 
 
logo anfr
 
Logo ITU-1