Hamnet Informations et actions engagées

Envoyer Imprimer PDF
Généralités
Le réseau HAMNET se déploie actuellement en Allemagne, en Autriche, en Suisse et en Italie. C'est le successeur hautes performances du packet-radio, c'est un Intranet sans aucune connexion à l'Internet (en principe), basé sur les protocoles TCP/IP et des stations automatiques assurant les transferts de données à travers des régions et des pays.
Le réseau HAMNET est à voir comme le système nerveux qui reliera les systèmes radio existants ou futurs, permettant par transfert de données informatiques la circulation de contenus, de flux numérisés, de commandes et d'informations, à haut débit et à grande distance.
 
Fonctionnalités du réseau HAMNET
* toutes les fonctionnalités du packet-radio ; HAMNET est interconnectable à ce réseau
* routing automatique (en cas de perte d’une liaison, un contournement se met en place)
* réseau de transmission de secours autonome
* modification de configuration à distance par télécommande (changement de fréquence, mise en service et arrêt d’appareils, d'antennes, …)
* contrôle et surveillance à distance de stations automatiques (puissance, défaillance, …)
* possibilités d’expérimentation pour la recherche et l’enseignement
* interconnexion entre stations automatiques (relais D-Star - couplage VOIP transporté par HAMNET - stations météo, stations APRS, stations de clubs et de contests, …)
* couplage de relais ATV par stream mp4
* géo-localisation APRS (données des mobiles)
* DX-cluster
* connexion de stations SDR
* webcams
* chat privé ou broadcast
* instant messaging
* e-mail (Winlink par exemple)
* …
Architecture informatique
Les Allemands disposaient du temps du packet-radio d'un groupe d'adresses IP de classe B (44.130.0.0) qui étaient partiellement attribuées (un millier ou plus). Lorsqu'ils ont démarré HAMNET ils ont considéré qu'il était difficile de récupérer des adresses en 44.130.0.0 et ils ont demandé à la structure AMPRNet de leur attribuer de nouvelles adresses, ce qui a été fait avec les adresses 44.224.0.0 pour les stations réseau et backbone et 44.225.0.0 pour les utilisateurs.
Certains départements risquant de se trouver à court d’adresses assez rapidement, il a été demandé à AMPRNet une nouvelle portion d’adresses IP, qui ne se substituera en aucun cas à la portion actuelle d'adresses IP.
Il est ainsi hors de question de créer un réseau « bis », une structure est en place, et il n’est pas nécessaire de la remplacer.

Le tutoriel pour s'inscrire et demander son adresse IP se trouve sur
http://inforadio.free.fr/tutoriel-inscription-ampr.htm
 
Diapositive2
 
Architecture géographique
L'architecture HAMNET allemande, basée sur 3 zones (nord-ouest, nord-est et sud) et 27 districts, est calquée sur les districts régionaux du DARC, qui datent d'avant la création de la république fédérale d'Allemagne en 1949. Il semble que le critère géographique de distance soit important et à l'intérieur d'un même district les gens doivent pouvoir se parler et se rencontrer aisément. Par exemple la Bavière, qui est le plus grand état allemand en superficie, est divisée en 4 districts.
Si l'on transpose à la France, la structure équivalente est celle des 22 régions administratives.
Il faut également penser aux départements et territoires d'outre-mer situés dans l'Atlantique, le Pacifique et l'Océan Indien, qui seraient reliés à la métropole par réseau privé virtuel (VPN).
 
 Diapositive3
Si l'on veut travailler la question, on peut commencer dès à présent à définir les districts avec leurs départements et ensuite proposer une numérotation sur une base logique dans le but de créer par la suite des listes structurées d'adresses IP et de numéros d'AS.
 
Projet de structure géographique en France
La structure géographique HAMNET en France pourrait donc ressembler à ceci, avec 6 zones et 25 districts.
Zone 1 Paris (12 millions d'habitants)
* district Ile de France (départements 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94 et 95)
Zone 2 Nord-Ouest (13 millions d'habitants)
* district Bretagne (départements 22, 29, 35 et 56)
* district Centre (départements 18, 28, 36, 37, 41 et 45)
* district Basse Normandie (départements 14, 50 et 61)
* district Haute Normandie (départements 27 et 76)
* district Pays de Loire (départements 44, 49, 53, 72 et 85)
Zone 3 Nord-Est (14 millions d'habitants)
* district Alsace (départements 67 et 68)
* district Bourgogne (départements 21, 58, 71 et 89)
* district Champagne Ardenne (départements 08, 10, 51 et 52)
* district Franche Comté (départements 25, 39, 70 et 90)
* district Lorraine (départements 54, 55, 57 et 88)
* district Nord Pas de Calais (départements 59 et 62)
* district Picardie (départements 02, 60 et 80)
Zone 4 Sud-Est (15 millions d'habitants)
* district Provence-Alpes Côte d'Azur (départements 04, 05, 06, 13, 83 et 84)
* district Auvergne (départements 03, 15, 43 et 63)
* district Corse (départements 2A et 2B)
* district Languedoc Roussillon (départements 11, 30, 34, 48 et 66)
* district Rhône Alpes (départements 01, 07, 26, 38, 42, 69, 73 et 74)
Zone 5 Sud-Ouest (9 millions d'habitants)
* district Aquitaine (départements 24, 33, 40, 47 et 64)
* district Limousin (départements 19, 23 et 87)
* district Midi Pyrénées (départements 09, 12, 31, 32, 46, 65, 81 et 82)
* district Poitou Charentes (départements 16, 17, 79 et 86)
Zone 6 Océans (3 millions d'habitants)
* district Océan Atlantique (départements 971, 972, 973, 975, 977 et 978)
* district Océan Indien (départements 974, 976 et 984)
* district Océan Pacifique (départements 986, 987, 988 et 989)
Les districts sont des entités autonomes, des AS ou Autonomous Systems qui gèrent elles-mêmes leurs structures de stations répétitrices et s’interconnectent aux districts voisins. Les districts frontaliers auront bien évidemment la mission d’assurer la connexion du réseau avec leurs voisins étrangers.
 
 Diapositive1
 
Routing
Selon les spécialistes allemands, le choix du protocole de routing BGP qui a été fait (alors qu'il en existe d'autres, OSPF, RIP) est très important.
BGP permet l’échange de grandes quantités de données, sous forme variable, et d’avoir un choix de route, non pas métrique, mais par vecteur, ce qui laisse un grand choix dans l’acheminement des messages.
 
 
Liaisons entre stations répétitrices
Actuellement en Allemagne les liaisons entre stations se font par radio, mais quelques "tunnels" Internet existent entre universités ou entre l'Allemagne et l'extérieur (Nuremberg-Bilbao, Nuremberg-Rome). L'université de Nuremberg est un centre névralgique, un routeur central.
Concernant la France, la règlementation ne nous permettant pas de passer par Internet, les liaisons seront exclusivement par lien radio.

 

 
Sites documentaires
Les Allemands ont commencé par créer une section HAMNET sur leur site Wiki de documentation (http://www.amateurfunk-wiki.de/index.php/Kategorie:HAMNET) puis ils ont considéré que ce n'était pas assez souple vu le nombre d'évolutions et de modifications à apporter fréquemment au réseau. Il a été créé une base de donnée accessible par Internet et modifiable aisément par accès à login autorisé (http://hamnetdb.net). Cette base de données contient la structure du réseau HAMNET en Allemagne avec les adresses IP, les noms de domaines associés, les numéros d'AS, les cartes représentant les stations avec leurs caractéristiques et les liaisons, ... Cela semble un outil indispensable pour gérer la création du réseau HAMNET français et l'idéal serait que les Français puissent s’y intégrer. Des contacts vont être pris en ce sens, en coordination avec AMPRnet.
 
Conférence de juin 2013
La fédération Ile de France du REF-Union organise dans la région parisienne les 8 et 9 juin 2013 un week-end HAMNET qui comprendra :
* une conférence le samedi 8 juin 2013 après-midi, donnée par deux spécialistes allemands en français ou en allemand avec traduction simultanée en français ; le plan de la conférence est donné ci-après
* une réunion de travail le dimanche matin 9 juin 2013 sur le démarrage du réseau HAMNET en France avec les deux spécialistes allemands et des OM français intéressés par le sujet ; les bases du réseau HAMNET français pourront en résulter, avec notamment une structure géographique et des responsables par zones et par districts
Plan de la conférence du 8 juin 2013
Introduction : généralités, historique ; buts et fonctionnalités du réseau HAMNET ; principales caractéristiques attendues ; état du développement en Europe
La structure du réseau : architecture informatique, adresses IP ; architecture géographique ; zones, districts, autonomous Systems (AS), interconnexions
L'implantation des stations : implantation géographique des stations répétitrices ; les stations utilisateurs
Les structures matérielles : les matériels de radiocommunication ; les fréquences et les modulations utilisées ; les matériels informatiques
Les structures logicielles : les principes, routing, circulation des données ; les logiciels applicatifs
La coordination du réseau : les choix techniques ; les outils documentaires ; l'application hamnetdb.net
 
Quelques définitions
AMPRnet : AMateur Packet Radio Network
HAMNET : Highspeed Amateurradio Multimedia NETwork ; HAMNET est une partie de AMPRnet
District : zone géographique correspondant à plusieurs départements ou à une région française
AS : Autonomous System : réseau informatique local correspondant à un district composé de stations répétitrices et d'accès utilisateurs
BGP - Border Gateway Protocol : Protocole d'échange de route utilisé notamment sur le réseau Internet. Son objectif est d'échanger des informations d'accessibilité de réseaux (appelés préfixes) entre Autonomous Systems (AS)
 
Pour plus d'informations, contacter F4DYW ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) ou F5NED (mailto: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )
Mise à jour le Vendredi, 29 Mai 2015 08:50  

RUBRIQUE DEPARTEMENTALE

Abonnez-vous au flux RSS !

Suivez nous sur Twitter

 
iarubfra-logo1
 
 
logo anfr
 
Logo ITU-1