Editorial de septembre 2019

Envoyer Imprimer PDF

 f5djl

Nous sommes heureux de vous retrouver après cette période de vacances dont nous espérons qu’elle aura été pour tous une source de repos et de partage de bons moments en famille ou avec les amis, ainsi que l’occasion de pratiquer notre activité.
Une période propice aussi pour participer aux nombreux évènements et rencontres de l’été et, pour certains, de consacrer un peu plus de temps que d’habitude à vos projets radioamateurs.
Ce fut un été très actif pour les associations radioamateur françaises et internationales. Dans la continuité de mon message du 5 juin adressé à l’ensemble des associations françaises, l’AMSAT-F, le DR@F, l’URC et le REF ont travaillé ensemble afin de présenter dans une lettre commune à l’ANFR nos demandes et remarques relatives aux services amateurs, en vue de la préparation de de la Conférence Mondiale Radio 2019 de novembre et de la réunion préparatoire de fin août à Ankara.
Le texte de cette lettre commune, disponible sur notre site Web, a été largement distribué par toutes les associations cosignataires.
Il est à noter, et nous les en remercions, que l’Agence a rapidement accusé réception de nos demandes et que celles-ci ont été examinées lors de la réunion préparatoire française.
L’ANFR a confirmé sa pleine compréhension de l’importance de la bande 144-146 MHz et du statut primaire des services amateur. Elle a toutefois maintenu sa proposition initiale d’étude de partage dans la bande VHF (amateurs 2 m et 162 - 174 MHz) mais en confirmant formellement dans le texte soumis par la France à la CEPT que la bande 2 m resterait une allocation primaire des services amateur.
A l’heure où j’écris cet éditorial, la réunion CPG-CEPT vient de se terminer à Ankara, et ses propositions en vue de la CMR2019 qui se tiendra en novembre sont encourageantes.
Vous trouverez le premier compte-rendu de l’IARU dans ce numéro. Nous pouvons saluer la très forte mobilisation de toutes les associations nationales et internationales pour la défense et la promotion des services amateur dans un contexte de pression très forte sur le spectre radioélectrique.
En particulier, la bande 2 m a été retirée de la proposition d’étude de partage au profit du service aéronautique. Mais nous devons rester vigilants au sujet de la bande 23 cm, et c’est par l’utilisation responsable par chacun d’entre nous de l’ensemble de nos bandes dans l’ensemble des modes à notre disposition que nous pouvons démontrer toute la valeur éducative et expérimentale de notre activité.
Je voudrais personnellement rappeler brièvement les principes fondamentaux qui régissent l’éthique de notre communauté : le sentiment social, le sentiment de confrérie, la tolérance, la courtoisie et la compréhension qui doivent être notre pratique  permanente. Certaines pratiques, heureusement rares, observées sur nos bandes, 80 m par exemple, sur certains relais ou autres médias, listes, etc.
ne font que discréditer ceux qui les pratiquent mais aussi hélas parfois notre communauté, auprès du public, des élus, des décideurs et des administrations. Nous souhaitons vivement l’assistance de tous par une application de ces règles simples dans la pratique quotidienne de notre activité.
Dans la continuité du travail commun entre les associations françaises, l’Amsat-F, le DR@F, l’URC et le REF ont donc décidé d’organiser ensemble deux réunions de travail, l’une en septembre et l’autre en octobre, afin d’établir un plan de travail sur des sujets plus spécifiquement français et de définir des thèmes pour lesquels nous allons proposer des actions pratiques, des recommandations ou des demandes à nos administrations de tutelle. A ce jour, les thèmes considérés sont la coordination des relais et des fréquences, les formations et examens, les modifications souhaitées de la règlementation française. L’objectif de cette démarche est de montrer que la communauté radioamateur est une communauté responsable capable de propositions constructives et pragmatiques, en reconnaissant bien sûr toute sa diversité.
Ce bel été fut aussi riche en évènements nationaux et internationaux, et je souhaite remercier pour leurs efforts tous les organisateurs de ces événements. J’ai eu le grand plaisir de participer personnellement à certains d‘entre eux, en particulier au Festival d’Astronomie de Fleurance avec les radioamateurs du Gers, au rassemblement de Marennes avec toute l’équipe du département 17, Sarayonne 89, sans oublier bien sûr le Hamfest de nos amis suisses de l’USKA qui fêtaient à Zug les 90 ans de l’association. Ce fut à chaque fois l’occasion de sympathiques échanges et une superbe démonstration des efforts de tous afin de maintenir nos liens d’amitiés et de promouvoir notre activité auprès d’un public toujours plus large. Encore bravo à tous, enchaînons  maintenant avec une forte mobilisation autour de la Fête de la Science et ses animations… Quelques banderoles et valises d’expérimentation sont encore disponibles auprès du siège pour vous y aider.
Pour conclure, réservez la date du 12 octobre pour nous rejoindre à HAMEXPO Le Mans.
Ce salon, véritable vitrine de notre activité, sera l’occasion de multiples échanges sur tous les sujets. Si vous connaissez des candidats à l’examen prêts à concrétiser leur effort, encouragezles à s’inscrire sans tarder aux sessions d’examens organisées à cette occasion par l’ANFR.
Pour ceux d’entre vous constructeurs prêts à relever un nouveau défi, inscrivez-vous au premier Hackathon : développement du wattmètre-ROS mètre à destination des opérateurs déficients visuels.
Visitez sur notre site les pages dédiées à cet évènement pour y découvrir les conférences, les toutes dernières animations, les nombreux exposants, d’autres surprises et aussi pour vous inscrire en ligne :
https://hamexpo2019.r-e-f.org
Nous vous attendons très nombreux au Parc des Expositions du Mans le 12 octobre 2019.

Jean-Louis F5DJL.

Président du REF

 

Editoriaux archivés

 

RUBRIQUE DEPARTEMENTALE

Abonnez-vous au flux RSS !

Suivez nous sur Twitter

 
iarubfra-logo1
 
 
logo anfr
 
Logo ITU-1