Editorial de décembre 2019

Envoyer Imprimer PDF

 f5djl

La Conférence Mondiale des Radiocommunications 2019 vient de se terminer à Charm El-Cheikh. Plus de 3000 représentants des états du monde entier y ont participé pendant quatre semaines. De nombreuses heures de négociation très intenses ont été nécessaires afin définir les évolutions du spectre radioélectrique pour les années à venir. Des évolutions rendues absolument nécessaires par des utilisations innovantes et toujours plus nombreuses des ondes radioélectriques dans notre environnement quotidien professionnel et personnel.

Dans ce contexte général de pression extrême sur le spectre, les radioamateurs, présents à titre d’observateurs, étaient représentés par un groupe de 14 radioamateurs de 10 pays différents et de tous les continents.

Plusieurs accords importants pour notre communauté ont été obtenus : l’attribution de la bande 50 -52 MHz à titre secondaire pour l’ensemble de la Région 1, avec pour certains de nos pays voisins une allocation primaire. Les petits satellites, souvent à vocation commerciale, auront désormais accès aux bandes spatiales 137/149 MHz, réduisant les risques d’utilisation des fréquences amateurs. Notre statut en 47 GHz ne sera pas modifié malgré les besoins du déploiement de la 5G mobile, la recharge sans fil des véhicules fera l’objet d’une note recommandant des études afin de protéger des perturbations potentielles les autres utilisateurs, enfin un point d’étude de la CMR-23 examinera les fréquences 1240-1300 MHz (protection des récepteurs Galileo).

Les décisions prises par la CMR 2019 entreront en vigueur le 1er janvier 2021, et elles seront ensuite soumises à validation par les autorités locales de chaque pays. Aucun changement immédiat majeur n'est anticipé. Nous devons de chaleureux remerciements à l’équipe IARU pour ces résultats positifs qui sont l’aboutissement de quatre années de travail auprès de l’UIT et des organisations régionales de télécommunications afin de protéger, voire d’améliorer, les attributions de fréquences du service amateur. Le travail préparatoire tant au niveau national qu’international a grandement contribué à ces résultats positifs.

Au niveau national, nous avons eu finalement le plaisir de voir une décision de la CMR2015, l’allocation de la bande 60 m (5 MHz), finalement validée par une décision de l’ARCEP. Ce n’est qu’une étape, certes importante, et nous espérons maintenant une publication aussi rapide que possible au Journal Officiel afin de permettre enfin l’accès de cette bande aux radioamateurs français.

Autres nouvelles nationales, deux projets de partenariat voient le jour en cette fin d’année :

  • Dans la continuité du Hackathon HAMEXPO 2019 réalisé avec l’UNARAF et l’Electrolab, le REF, avec le soutien matériel d’un partenaire industriel, STMicroeletronics, lance à partir de janvier 2020 un projet de développement collaboratif national ayant pour objectif la création d’un wattmètre-ROS-mètre, puis éventuellement d’un écosystème d’appareils utilisables par les opérateurs déficients visuels.

  • Dans un souhait de formation, en particulier des jeunes, la société SDR Technologie (co-fondateur F4GKR), organisera en partenariat avec le RCNEG et le REF un premier Stage SDR2020, du 17 au 21 février 2020. Cette formation, destinée en priorité aux moins de 30 ans, est axée sur la radio logicielle. Elle inclura aussi des présentations et démonstrations des activités amateurs. Nous souhaitons encourager la participation de jeunes radioamateurs ou futurs radioamateurs à ce stage.

Vous trouverez dans ce numéro les premières informations sur ces deux initiatives.

Toujours en relation avec nos jeunes radioamateurs, et pour la deuxième année consécutive, l’activation de l’indicatif spécial TM19YOTA mettra en lumière nos jeunes opérateurs. En France, cette activation sera animée par une petite équipe très motivée sous la coordination de Tom F4HWS avec le soutien du REF. Alors, prenezvous au jeu et essayez de contacter le plus grand nombre possible de jeunes opérant ces stations YOTA.

Comme vous pouvez le lire, notre communauté est active. Elle vit de la richesse et de la diversité de toutes vos activités et aussi du développement de partenariats avec d’autres communautés technophiles. Notre avenir sera ce que nous voudrons bien tous, collectivement et individuellement, lui donner par nos efforts. Votre participation individuelle ou dans le cadre des clubs, votre soutien à l’association, y compris financier par vos cotisations, sont absolument essentiels à la protection de nos bandes et à la poursuite de nos projets.

Je vous souhaite pour vous et les vôtres d’excellentes fêtes de fin année, avec mes meilleures 73.

Jean-Louis F5DJL.

Président du REF

 

Editoriaux archivés