News IARU - Varna 2014 - Message du Dr Kristalina Georgieva, commissaire à la coopération internationale, aide humanitaire et réponse à la crise de l'Union européenne

Envoyer Imprimer PDF

24 ème conférence générale IARU Région 1 à Albena, Bulgarie

Séance plénière du dimanche 21 Septembre 2014, au Grand Hall du Grand Hôtel Flamingo, Albena, Bulgarie.

Message du Dr Kristalina Georgieva, commissaire à la coopération internationale, aide humanitaire et réponse à la crise de l'Union européenne, lu par M. Encho Gospodinov.

encho kospodinov-1« Chers participants à la conférence IARU,

Chers opérateurs radio dans les moments difficiles et d'espoir,

Chers amis, Mesdames et Messieurs,

J’ai le plaisir et le privilège de m'adresser à votre Conférence générale. Le moment choisi pour votre rassemblement ne pouvait pas être plus symbolique pour le monde dans lequel nous vivons et les défis auxquels nous faisons tous face aujourd'hui.

Les vies de millions de personnes sont touchées par des événements préoccupants : les conflits en Afrique et au Moyen-Orient (et, malheureusement, en Europe); catastrophes naturelles partout dans le monde avec tout le caractère imprévisible de mère Nature et les responsabilités des êtres humains aux changements climatiques; vagues humaines des migrants et des réfugiés se déplacent d'un endroit à l'autre, et les maladies assorties de fuite souvent les catastrophes et les conflits. En bref, c'est un monde qui ne cesse de nous surprendre chaque matin, lorsque nous allumons la télévision ou ouvrons un journal.

En même temps, le monde n'a jamais été aussi bien connecté et câblé. Les communications d'aujourd'hui sont un vrai miracle autrefois considérées comme un fantasme provenant des romans d'Arthur Clarke ou Ray Bradbury. Jamais auparavant nous avons eu ce privilège de transmettre ou d'échanger des informations avec une telle précision, vitesse et couverture. Et jamais auparavant autant de gens de toutes les parties du monde et de toutes les couches de la société ont eu accès à cette information. L'arrivée de l'Internet a vraiment fait de notre planète un village global, et depuis, notre vie a changé pour toujours la façon dont nous traitons l'information. La politique, la diplomatie, le journalisme, la technologie, la science, la recherche, les services bancaires, littéralement tout a changé du jour au lendemain avec ce puissant instrument.

Cependant, il y a des moments dans la vie où un bon outil d’information, stable, fiable et indépendant est le seul que nous puissions utiliser pour sauver des vies. Et c'est celui que nous appelons simplement la RADIO.

Imaginez une catastrophe naturelle majeure, qui fait tomber tous les outils modernes de l'information dans la zone touchée : sans électricité, pas de connexion Internet, pas de téléphone et de télécopieur, pas même les vieilles machines télex. Pas de circulation de trains ou de bateaux, pas de routes utilisables ou d’aéroports en état. Rien.
Nous savons qu’une tragédie s'est déroulée, nous savons que beaucoup sont morts, et que même plus encore sont en vie, mais isolés et sans aide. Et personne ne peut les aider parce que personne ne sait ce qui s'est passé.

Parce qu'il n'y a pas d'information.

Heureusement, il existe un dernier recours : les radioamateurs, des gens qui sont les yeux et les oreilles du monde au moment où tous les autres canaux d'information sont muets. «Amateurs» n’est en fait pas le bon terme dans ce cas : ce sont des professionnels de la communication qui sont à l'écoute des battements du cœur de la planète et qui enregistrent les vibrations émotionnelles des personnes qui pourraient être en danger. En bref, vous êtes le dernier miracle technique, qui est indépendant, un canal d'information fiable, qui peut transmettre des informations importantes depuis n'importe quel endroit dans le monde, à tout moment, par toute personne qui sait comment faire fonctionner cette merveilleuse créature, appelée la radio.

Votre avantage est que vous êtes indépendants. Un opérateur radio bien formé, avec un bon équipement et des batteries toujours chargées, peut être un lien privilégié entre deux villages, deux pays ou deux continents. Organisés dans une Union, vous êtes une superpuissance de communications dans une période ténèbres électroniques totale. Mais la partie la plus importante de votre équipement est votre communauté, les hommes et des femmes de cœur à l’écoute des les personnes qui pourraient être en danger et qui ont besoin d'aide; les professionnels qui épargnent des vies, appelés étrangement amateurs, qui, néanmoins, agissent à titre de bénévoles quand et où cela est nécessaire.

Dans votre histoire, vous avez de nombreux exemples de vies sauvées parce que certains de vos membres ont reçu un signal de quelqu’un qui a besoin d’aide dans un village, une région, un lieu non accessible. Nous avons besoin de vos compétences et de vos services parce que nous aurons de plus en plus de catastrophes à l'avenir. Les statistiques brutes révèlent des tendances troublantes : au cours des 20-30 dernières années, le nombre et l'intensité des catastrophes naturelles ont augmenté de façon spectaculaire, de même le nombre de personnes tuées ou affectées. Le tremblement de terre en Haïti en 2010 a tué 230 000 personnes à lui seul… Entre 2003 et 2012, quelque 6 700 catastrophes ont frappé la planète, 2005 ayant été la plus sombre avec 810 catastrophes en un an. Les typhons aux Philippines, les inondations au Pakistan, en Chine ou en Europe, les sécheresses et la famine en Afrique, garnie de conflits, sont maintenant des événements quasi quotidiens. Les pertes économiques de ces catastrophes ont augmenté de 50 milliards à 200 milliards de dollars par an depuis les années 80.

Chaque bénévole de la Croix-Rouge vous dira que lors d'une catastrophe l'élément de sauvegarde en direct le plus nécessaire et précieux n'est pas la nourriture, l'eau ou les médicaments. C'est l'information opportune, exacte qui est la plus nécessaire. Que des informations exactes et à jour sauvent des vies, préviennent les grandes tragédies, arrêtent les rumeurs qui créent la panique et conduisent à encore plus de victimes. C'est ainsi qu’un flux d'information sûr devient l'épine dorsale d'une stratégie de communication réussie. En bref, tout ce que vous faites et aide vos sociétés à mieux s'organiser est vital. Les autorités locales et nationales comptent sur vous comme le dernier bastion d’un canal d'information fiable. Vos compétences professionnelles et vos devoirs humanitaires font de vous plus que des radioamateurs; vous êtes vraiment le besoin de gardiens en des temps de troubles et j'espère que vous resterez toujours comme un pilier de l'espoir et de courage pour tous ceux qui sont en danger.

Merci pour votre noble travail. Je vous souhaite plein succès à la Conférence ».

Kristalina Georgieva »

 

Lien vers le texte orginal, en anglais, en télécharhement (PDF) sur le site de l'IARU

 

Crédit photo : IARU
Légende photo : Mr Encho GospodinoV
Traduction intégrale en français, Philippe F6ETI et Sylvain F4GKR

Mise à jour le Mercredi, 01 Octobre 2014 10:32  

RUBRIQUE DEPARTEMENTALE

Abonnez-vous au flux RSS !

Suivez nous sur Twitter

 
iarubfra-logo1
 
 
logo anfr
 
Logo ITU-1