Les nouvelles

Les axes stratégiques du REF

Envoyer Imprimer PDF

Le conseil d’administration s’est réuni au siège le 2 juillet. Un des objets de cette réunion était de définir, pour le nouveau CA constitué au lendemain de notre congrès, les axes stratégiques qui vont piloter son action pour la durée de son mandat.
Ceci pour reprendre l’idée déjà annoncée l’an dernier d’une charte « de bonne gouvernance et de communication ».
Vous trouverez ci-dessous les axes prioritaires qui se sont dégagés de nos discussions.

Bien sûr, en dessous de chacun de ces axes, le CA a identifié les actions qui les sous-tendent et a déterminé un certain nombre d’acteurs responsables.

D’autres axes de progrès peuvent encore être identifiés et cette liste sera mise à jour au fur et à mesure que nous trouverons les ressources humaines disponibles pour y travailler.

Lucien Serrano ( F1TE ), Président du REF

« La stratégie consiste à déterminer les objectifs et les buts fondamentaux à long terme d’une organisation, puis à choisir
les modes d’action et d’allocation de ressources qui lui permettront d’atteindre ces buts, ces objectifs. »

Mise à jour le Mardi, 16 Août 2016 16:45 Lire la suite...
 

Hamexpo, son évolution ...

Envoyer Imprimer PDF
hamexpo Depuis de nombreuses années, le salon Hamexpo se tient au parc des expositions de Tours.
La date retenue est traditionnellement la mi-octobre, date qui permet de préparer correctement la manifestation après la période estivale.
Cette année, la société qui gère le parc des exposition, contre toute attente, nous a imposé
la date du 29 octobre comme seule possibilité........

Si nous avons dans un premier temps imaginé de faire ce salon à cette date, il est très vite apparu que cela se télescopait avec le plus grand concours de l'année, le CQ WW, et que cela nous privait de fait d'une grande partie de nos habitués, tant visiteurs qu'exposants.Il n'était donc pas concevable de faire le salon à cette date qui ouvre par ailleurs le week-end de la Toussaint.

Face à cette situation, certains nous ont spontanément proposé des plans de substitution dans plusieurs départements afin d'accueillir les exposants, le millier de visiteurs et leurs véhicules dont des dizaines de camping-car.

Ces lieux ont été expertisés, mais les dates proposées, malheureusement plus avancées dans le temps, au quinze septembre ou premier octobre, n'étaient pas satisfaisantes car elles ne laissaient pas le temps matériel après les congés d'été pour organiser la présence des exposants. L'organisation est complexe et nécessite un sans faute alors qu'a cette période en 2016, nous avons à faire face au départ en retraite du principal maître d'œuvre de l'organisation.

Le REF a été un des premiers en France à proposer une brocante lors de ce salon, à Auxerre puis à Tours. Depuis, ce principe a été repris par de nombreuses manifestations régionales qui ont été organisées partout sur ce thème et c'est une bonne chose.
Depuis plusieurs années, nous constatons cependant une baisse d'activité dans ce domaine, les constructions ayant visiblement changé d'orientation, le marché de l'occasion et de la récupération n'a pas vraiment suivi.
Nous avons donc commencé, depuis les dernières sessions, à proposer un HamExpo différent avec des conférences et des démonstrations.

Mais il est évident que pour garder à ce salon toute son attractivité, il est nécessaire de mener plus avant une profonde réflexion sur son organisation.
Le CA du REF a commencé ce travail, et nous avons pensé qu'il serait bon de lancer une vaste enquête, auprès de nos membres et plus largement auprès de l'ensemble des radioamateurs français pour connaître leurs attentes en la matière.
Nous allons donc ouvrir à l'automne une large consultation, en direction des membres du REF bien sûr, mais aussi beaucoup plus largement à toute la population radioamateur française pour l'organisation d'un salon qui pourrait être la base de véritables assises du radioamateurisme français, avec la participation si elles le souhaitent de toutes les entités concernées.

Il s'agit là d'une refondation délibérée de notre HamExpo pour laquelle le REF sait se donner, soyez-en sûrs, les moyens de ses ambitions en termes financiers d'une part, de compétence et de temps d'autre part.

Nous regrettons tous que l'édition 2016 ne puisse avoir lieu, mais c'est bien avec la volonté que la prochaine édition, et les suivantes, soient encore plus réussies et populaires .....

 
 
Mise à jour le Dimanche, 03 Juillet 2016 20:40
 

Réseaux numériques

Envoyer Imprimer PDF

 COMMUNIQUÉ
 
L'utilisation des modulations numériques est maintenant autorisée depuis 2012. Le REF, par son action, a très largement contribué à cette libéralisation.
L'accès aux réseaux numériques qui se sont créés nécessite un identifiant de réseau individuel autre que l'indicatif traditionnel, appelé ID CCS7. Cet identifiant est officialisé par un serveur mondial situé en Allemagne, puisque ce pays a été autorisé dans ces modes bien avant la France, et les radioamateurs d'outre-Rhin sont donc leaders en la matière.
Pour respecter la législation française sur la connexion à ces réseaux numériques, il est nécessaire que cette attribution d'identifiant numérique se fasse sur la base d'une vérification de la réalité de la licence radioamateur ainsi que de l'identité de son titulaire qui demande un identifiant. Jusque-là, rien d'anormal, mais un problème a été soulevé, notamment lors de la réunion avec les administrations de tutelle le 17 décembre dernier. En effet, des associations ont contesté de façon virulente le droit que s'est arrogé l’une d'entre elles, le DR@F l'occurrence, de gérer seule ces identifiants et de réclamer une copie du certificat d'opérateur, même édulcorée d'éléments personnels, ce que certains considèrent comme étant une demande illégitime venant d'une association qu'ils ne reconnaissent pas. L'accès à ces réseaux ne peut être, pour beaucoup, de la seule prérogative du DR@F.
Cette même interrogation sur cette légitimité a été soulevée aussi lors de la réunion par le représentant ANFR du pôle de Saint-Dié et confirmée par email depuis.
Le REF, quant à lui, s'est prononcé ce jour-là pour le dialogue et pour une gestion collégiale de la distribution de ces identifiants, de façon à éviter qu'in fine, ce soit l'administration qui règlemente, dans un sens pas forcément favorable aux radioamateurs.
Nous croyons à ces technologies numériques, et sans esprit partisan, nous avons travaillé depuis longtemps avec le DR@F :

  •     pour la mise au point du rapport sur le numérique qui a abouti à la nouvelle règlementation ARCEP en la matière ;
  •     lors d'une réunion REF-DGCIS que nous avions sollicitée, nous avons invité le DR@F à venir exposer avec nous les éléments en faveur des interconnexions de nos réseaux avec Internet ;
  •     pour faire des conférences promotionnelles, nous avons invité à de nombreuses reprises le DR@F de nos différents congrès du REF ;
  •     nous avons invité le DR@F à exposer gracieusement lors de nos salons HAMEXPO.

C'est donc naturellement que pour sortir par le haut de ce conflit, nous avons proposé au DR@F, dans le cadre de la gestion collégiale de ces identifiants, de bloquer un certain nombre d'identifiants CCS7 réservé aux membres du REF.
En effet, pour la gestion de nos adhérents, nous sommes en capacité de vérifier l'identité du demandeur, de vérifier la validité de sa licence sur le site ANFR et donc d'authentifier l'inscription de son identifiant sur le serveur mondial. Il ne s'agissait, dans notre proposition au DR@F, en aucun cas de lui faire abandonner la gestion finale de ces identifiants, mais de garantir à sa place pour nos membres, l'identité des postulants dans cette gestion collégiale que nous réclamons depuis le début.
Cette ouverture au dialogue nous paraissait une très bonne solution pour apaiser toutes les tensions et montrer l'exemple aux autres associations.
Après des semaines de tergiversations, le président du DR@F, xxxxx (anonymisé sur demande de l'intéressé) vient de nous faire savoir qu'il refusait cette solution.
Nous le déplorons, bien sûr, car cela ne va pas dans le sens d'une amélioration du climat et de l'entente nécessaires entre les associations de radioamateurs, comme nous essayons de le promouvoir par la création de l’instance de dialogue qu’est la Table-ronde Radioamateurs.

Le REF aura tout fait pour essayer de sortir de cette situation. Cela risque maintenant de laisser la porte ouverte sur le plan juridique à des contestations individuelles qui vont encore détériorer un climat déjà bien délétère.
LE REF est quant à lui toujours opposé à ce genre d'actions toujours nuisibles au radioamateurisme, mais il est bien décidé à tout mettre en œuvre pour garantir à ses adhérents l'accès à ces réseaux numériques sans filtrage partisan, par la raison et la persuasion.
 
 
Lucien SERRANO, F1TE, Président du REF

Mise à jour le Jeudi, 13 Octobre 2016 20:48
 

Relevé de conclusions de la réunion Administrations-Associations du 17 décembre 2015

Envoyer Imprimer PDF

Bonjour,
Vous trouverez ci-dessous le texte émanant de la DGE relatant la réunion du 17 décembre dernier.
Document que vous pourrez comparer au compte-rendu que le REF vous en a fait sur notre site.
 
73, Lucien F1TE
 
Mise à jour le Lundi, 08 Février 2016 18:51 Lire la suite...
 

Réunion Administrations-Associations du 17 décembre 2015

Envoyer Imprimer PDF

 


Réunion ANFR/ARCEP/DGE
tenue le 17 décembre 2015
dans les locaux de la DGE

Participants :

Pour l’administration :

-       DGE : Angélique Rocher-Bedjoudjou, Julien Caron.
-       ARCEP : Assia Bahri.
-       ANFR : Carole Malleville-Brodin, Philippe Mugler, Didier Grandisson, Gérard Jouet.

Pour les Associations de Radioamateurs :

AMSAT Francophone : Christophe Mercier.
CDXC : Antoine Bourgeois.
DR@F : xxxx xxxxxx. Anonymisé sur demande de l'intéressé
FNRASEC : Francis Coisne.
Radioamateurs-France : Daniel Galletti, et un rédacteur de RAF.
REF : Lucien Serrano, Jean DUMUR, Gilles Deschars.
URC : Sylvie Delassus, David Auguste.
UFT : Francis Fagon.
Mise à jour le Jeudi, 13 Octobre 2016 20:45 Lire la suite...
 

Communiqué concernant la bande 5 MHz

Envoyer Imprimer PDF

wrc-ra-2015-logo-h100Communiqué spécial du 18 novembre 2015



Voici la traduction du communiqué officiel de l'IARU région 1 sur l'attribution au service amateur d'une bande de fréquences autour de 5300 kHz.

Au cours de la session plénière de ce jour, mercredi 18 novembre 2015 après-midi de la Conférence Mondiale des Radiocommunications (WRC / CMR-15) à Genève, une nouvelle attribution de bande de fréquences au service amateur a été finalement approuvée. Il s'agit d'une allocation étroite de 15 kHz entre 5351,5 et 5366,5 kHz, à titre secondaire (pas dans le texte d'origine ?). Il est à noter qu'il s'agit de la première allocation de bandes HF depuis la conférence WARC de 1979.
Après une intense pression du service fixe de radiocommunication, utilisateur primaire, les limites de puissance ont été fixées à 15 Watts PIRE dans les régions 1 et 3, 20 Watts PIRE au Mexique et 25 Watts PIRE en Amérique centrale, Amérique du Sud et la plupart des pays des Caraïbes.
Les sociétés membres situées en région 1 ne disposant pas d'attribution dans cette bande au titre de l'article 4.4 du Règlement des Radiocommunications sont invitées à contacter rapidement leur administration pour que ce segment étroit soit inclus dans leur licence, bien que le nouveau Règlement des Radiocommunications n'entrera en vigueur que le 1er janvier 2017.

Commentaire du président

La décision de l'assemblée plénière est décevante pour le service amateur, qui se voit attribuer 15 kHz dans cette nouvelle bande du spectre HF.
En région 1, les 48 administrations de la CEPT avaient démocratiquement décidé, malgré le véto de plusieurs de ses pays, lors de leur ultime réunion de préparation de la conférence, le 18 septembre 2015, une position commune d'attribution de 100 kHz entre 5350 et 5450 kHz. Le REF s'était fortement mobilisé auprès de l'ARCEP, l'administration de tutelle et du Ministère de la Défense, comme je l'ai relaté dans mon éditorial d'octobre 2015. En Afrique, l'Union des Administrations africaines des télécommunications (ATU) avait également décidé en juillet 2015 une attribution autour de 5300 kHz.
La bataille a donc été rude parmi les délégués des 193 pays réunis à Genève qui finalement ne nous ont attribué qu'une étroite portion du spectre dans la bande des 60 mètres, avec une puissance très contrainte.

Mise à jour le Jeudi, 19 Novembre 2015 10:19
 

Communiqué Table Ronde Radioamateur (TRR), Tours le 29 octobre 2015

Envoyer Imprimer PDF

Logo90ansREF Simple Sans FondPour faire suite à notre précédent communiqué annonçant le retrait des associations URC et DRAF de la TRR et aux différentes informations issues des sites internet de ces deux associations, le REF souhaite rappeler et préciser :

- que le REF, conscient de l’importance de la réussite d’une cohésion radioamateur dans la présentation de projets auprès de notre tutelle, a fait fi de nombreuses attaques, insultes, diffamations, dérives, caricatures, critiques à sens unique, … assénées pendant des années par certaines des associations qui ont participé à la TRR du 17 octobre à l’invitation du président, F1TE ;

- que le REF, dans son invitation à cette Table ronde, a utilisé deux critères de sélection : le premier représente les associations radioamateurs anciennement « associations associées » de la précédente structure « REF-Union » ; le second étant les associations ayant participé à la dernière réunion multi-associations avec nos administrations le 3 Juillet 2013 ;

- qu’aucune des deux associations citées en préambule n’a été exclue de la TRR ;

- que les deux associations citées ne souhaitaient pas siéger à la TRR en compagnie de l’association RAF (Radioamateurs-France) pour des raisons qui leurs sont propres ;

Mise à jour le Jeudi, 29 Octobre 2015 12:10 Lire la suite...
 


Page 2 sur 37

RUBRIQUE DEPARTEMENTALE

Abonnez-vous au flux RSS !

Suivez nous sur Twitter

 
iarubfra-logo1
 
 
logo anfr
 
Logo ITU-1
 

Chercher sur le site

Dans votre agenda

Aucun événement