IARU
Envoyer Imprimer PDF

Propositions ordre du jour à  la conférence CMR 23

Comme exprimé dans le message aux associations françaises du 5 Juin 2019, plusieurs propositions ont été émises récemment en vue d’ une  mise à l’ ordre du jour de la réunion CMR 23.
Le REF travaille activement et en très étroite collaboration avec les équipes de  l’ IARU et aussi d’ autres associations françaises sur ces sujets.
Vous trouverez ci-joint la traduction du communiqué de IARU Région 1, que bien sûr le REF soutient totalement dans ses actions.

 

COMMUNIQUE DE l’ IARU REGION I :https://www.iaru-r1.org/index.php/88-news/1864-wrc-23-agenda-items  

La région 1 de l'IARU note que deux propositions sont actuellement à l'examen en Europe au titre de futurs points de l'ordre du jour de la CMR 2023, ces points  pourraient avoir une incidence importante sur des fréquences amateur. Vous trouverez ci-dessous la position actuelle de l’IARU sur ces propositions.

Une proposition de la France visant à considérer la bande 144-146 MHz comme une attribution primaire au service mobile aéronautique, dans le cadre d'une réflexion plus large sur le spectre attribué à ce service.

La bande 144-146 MHz est attribuée globalement aux services d'amateur et d'amateur par satellite à titre primaire. Il s’agit de l’une des rares attributions primaires  au service radioamateur au-dessus de 29,7 MHz. À ce titre, elle constitue un élément important et très largement utilisé du spectre radioamateur avec une vaste base d’utilisateurs et de stations satellites opérationnels.

L’IARU est vivement préoccupée par toute proposition d’inclure cette bande dans l’étude proposée. Il représentera énergiquement ce point de vue dans les organisations régionales de télécommunications et à l'UIT pour tenter d'obtenir l'assurance que le spectre restera une attribution primaire pour les services d'amateur.

Une proposition visant à étudier l'attribution du service d'amateur dans la bande de fréquence 1240-1300 MHz («23 cm») à la suite de cas de brouillages causés au système de navigation Galileo.

L’IARU a connaissance d’un petit nombre de cas dans lesquels des interférences avec le signal Galileo E6 ont été signalées. Dans tous les cas, ces problèmes ont été résolus par une action locale avec la pleine coopération des stations d'amateur concernées.

L'IARU ne veut pas que le service d'amateur affecte le fonctionnement du système Galileo de quelque manière que ce soit. Des études conjointes ont été menées pour évaluer la véritable vulnérabilité du système et, sur la base de celles-ci, l'IARU considère qu'il est prématuré de proposer l'ouverture de ce  point à  l'ordre du jour de la CMR-23.

La position de l'IARU est qu'une évaluation technique appropriée des questions en jeu devrait être effectuée par le groupe d'étude compétent de la CEPT. Il convient de tenir dûment compte des caractéristiques opérationnelles du service radioamateur afin de mettre au point des mesures raisonnables et proportionnées qui faciliteront son utilisation continue de la bande  pour les expérimentations  amateur tout en respectant le statut primaire du service GNSS.

L'IARU est prête à coopérer pleinement à toute étude et partage l'objectif de trouver une solution sûre et permanente aux problèmes de partage de cette bande.

L'IARU demande à ses sociétés membres de porter ces informations à l'attention de leurs membres et de s'abstenir à ce stade de faire des commentaires publics spéculatifs sur la situation jusqu'à ce que les discussions réglementaires  progressent. L’IARU est également disposée à discuter de cette question avec les autres sociétés qui ne sont pas membres de l’IARU.

 


 

 

Mise à jour le Mercredi, 12 Juin 2019 10:31
 
Envoyer Imprimer PDF

Concours et essai de compatibilité bande 50 Mhz le 13 juin 2019  - [ Pohotovostni-test ]

Cette année a lieu  la Conférence mondiale des radiocommunications de l'UIT (CMR-19) ,  une importante motion à l'ordre du jour vise  à étendre l'accès à 50 MHz dans la région 1 (Europe, Afrique et Russie asiatique). Une des administrations nationales des télécommunications qui soutiennent activement la proposition est la République tchèque , mais d’ autres administrations y sont moins favorables dont la France.

 
Afin de collecter des informations sur l’ activité de la bande et aussi de démontrer que les amateurs peuvent coexister avec d'autres utilisateurs de cette bande , y compris l'armée, l'IARU soutient un essai de compatibilité réel  à la mi-juin. L'événement est organisé par association tchèque des radioamateurs , en collaboration l’ autorité de régulation tchèque . A l’ occasion d’ un concours spécial organisé mi-juin :  le  gouvernement et les utilisateurs professionnels surveilleront (et certains émettront également), il est donc important que nous  démontrions une participation aussi importante que possible . Si vous entendiez des stations non amateurs durant ce concours , assurez-vous que vous ne leur causez aucune  interférence.
 
Tous les détails de l'événement peuvent être trouvés ici:  https://www.iaru-r1.org/index.php/vhfuhsshf/1854-czech-pohotovostni-test
 
Les éléments essentiels de ce concours sont :
Date:                    Jeudi 13 juin 2019
Horaires:              de 07h30 à 09h00 UTC et de 11h00 à 12h30 UTC.
 
Il est souhaitable qu’ il y ait le plus d’ activité possible sur la bande 6m pendant ces deux périodes, en respectant si possible  la limite de puissance  de 25 W ERP. Peu importe que la bande  soit ouverte ou non, il est important de trafiquer dans tous les modes  SSB, CW, Digital ou les trois. Il n’est pas obligatoire de soumettre  un log a ce concours bien que cela sera  apprécié, mais l’IARU souhaiterait que le plus grand nombre possible de journaux de trafic dans cette période (concours ou non)  soit soumis avant le 15 juin, afin de constituer des preuves solides pouvant être utilisées lors des réunions préparatoires . .
 
C'est une opportunité  d’ aider la communauté des 50 MHz en Europe et au-delà , et de défendre la proposition d’ extension soumise a la CMR.
Nous espérons vous contacter nombreux lors de cet événement .
Le groupe IARU- REF France

 


 

Mise à jour le Mercredi, 15 Mai 2019 06:11
 
Envoyer Imprimer PDF

2019 iaru vienne

Réunion IARU Région 1  – Vienne  27-28 Avril 2019

L’ensemble des associations radioamateurs membres de l’IARU-Région 1 était invité à se réunir à Vienne les 27 et 28 avril 2019. Cette réunion « mi-parcours » a permis de faire un point d’avancement suite aux actions décidées à Landshut fin septembre 2017 et de commencer à élaborer l’ordre du jour de la prochaine conférence qui se tiendra à NoviSad en 2020, et pour des actions lourdes d’établir des objectifs à longs termes, jusqu’en 2023 au moins.

En plus des réunions habituelles consacrées au suivi des dossiers des comités C4 (HF) et C5 (V/U/SHF), qui traitent des mesures à prendre pour l’utilisation optimale de ces bandes, le groupe de travail « CEM » (Comité C7) continue ses travaux initiés depuis quatre ans pour limiter au maximum les perturbations radioélectriques que subissent nos bandes.


Compte tenu du péril qui pourrait subvenir à cause du déploiement des chargeurs de voiture dans les bandes décamétriques, le Président de l’IARU R1, Don, G3BJ, a réuni par deux fois les membres du C4 et du C7 pour informer et sensibiliser aux actions à prévoir sur ce sujet majeur pour les années qui viennent.   

Cette année la délégation du REF était composée de 4 personnes : F6ETI, F6BEE, F6FHV et F4GKR, permettant de prendre part à toutes les sessions qui se tenaient en parallèle.

Jacques F6BEE a pu ainsi présenter et défendre la proposition française « VIE19 C4-004 » qui demandait la protection des segments CW en HF face à l’augmentation importante du trafic dans les modes numériques.

Henri F6FHV a présenté les activités et réflexions du groupe CEM français en deux chapitres principaux :

  •     - La définition des travaux CEM, en rappelant les objectifs et l’approche de type écologique (bandes propres) qu’elle implique tout en s’intégrant dans une démarche collaborative et totalement scientifique
  •     - Un point technique sur les Courants porteurs de ligne, incluant le déploiement des compteurs Linky, sur les perturbations dues aux chargeurs de voiture, et sur les interférences causées par les systèmes d’éclairage à LED.

Philippe F6ETI et Sylvain F4GKR ont pour leur part discuté des 37 propositions qui étaient à l’ordre du jour concernant les V/U/SHF. On déplorera que cette année, malgré de nombreux appels à contribution, aucune proposition française n’a été apportée à la discussion, ni aucun commentaire à l'agenda.

Cette conférence IARU se tenait à quelques mois de la prochaine Conférence Mondiale Radio prévue à SharmEl  Sheikh (Egypte) en novembre prochain. Rappelons que plusieurs points nous concernant sont à l’ordre du jour, en particulier notre demande d’une allocation au service amateur de la bande 50-54 MHz en harmonisation avec les allocations existantes dans les autres régions de l’UIT. Un point d’avancement général a été présenté, demandant aux différentes associations de maintenir de bonnes relations avec leurs tutelles nationales et de prendre part aux débats dans toutes les discussions préparatoires lorsque c’est possible.


Enfin, une réunion du Conseil d’Administration de l’IARU s’est tenue le jeudi et le vendredi avant l’arrivée de l’ensemble des délégués. Il a été décidé de changer le format de la prochaine conférence générale de 2020 et de la consacrer majoritairement aux deux sujets les plus importants pour notre communauté : la promotion du radio amateurisme et la défense de nos bandes. Cette proposition a été adoptée à l’unanimité des représentants des différentes associations nationales qui étaient présentes.


F6FHV, F4GKR, F6ETI, F6BEE

F6FHV-F6ETI-F4GKR-F6BEE

 


 


Mise à jour le Vendredi, 03 Mai 2019 07:08
 
Envoyer Imprimer PDF

 


 

Appel à contributions pour la réunion IARU R1 de Vienne les 27-28 avril 2019

iaru-logo

La prochaine réunion intermédiaire IARU Région 1 des comités HF (C4), VHF/UHF/Micro-ondes (C5), et EMC (C7) se déroulera les 27 et 28 avril 2019 à Vienne (Autriche).

Une réunion intermédiaire IARU R1 n’a pas vocation à prendre des décisions formelles, mais  elle  permet  d’avancer  sur  des  discussions  en  cours  et/ou  préparer  la  réunion  triennale suivante où sont émises et votées les décisions.
Afin  de  faire  remonter  au  niveau  IARU  R1  les  sujets qui  intéressent  les  radioamateurs français, les délégués nationaux participant à cette conférence invitent, par la présente consultation, tous les radioamateurs à soumettre leurs contributions et questions.

Cette consultation a pour but de mettre les points proposés par le REF à l’agenda de la réunion
Elle  est  diffusée  largement  par  les  moyens  du  REF  afin  d’en  informer  le  plus  grand nombre de radioamateurs français.
Tout radioamateur qui se sent concerné, quel que soit son niveau de responsabilité ou de compétence, membre ou non du REF, peut s'investir en soumettant une proposition sur les sujets qui lui tiennent à cœur.

Les propositions à soumettre devront être présentées au plus tard le 31 décembre 2018.

En savoir plus ?

 


 


Mise à jour le Mardi, 20 Novembre 2018 17:17
 
Envoyer Imprimer PDF

Communiqué de l'IARU

Statut de la bande 50 MHz

 
Cette semaine a eu lieu une importante réunion de la CEPT à Kiev en Ukraine.
L'IARU était représentée par deux délégués qui travaillent sur ce dossier depuis trois ans, F4GKR et EI3IO.
Voici le communiqué que l'IARU vient de publier en anglais sur son site et dont pous trouverez ci-dessous la traduction.

Prochaines étapes sur la route de la CMR19

Les volontaires de l'IARU travaillent depuis trois ans afin de faire progresser le point 1.1 de l'ordre du jour de la Conférence mondiale des radiocommunications 2019.

Ce point de l'ordre du jour a pour objectif une allocation de spectre au service amateur dans la bande 50 MHz au Tableau des Attributions de Fréquences, allocation  cohérente avec celle des Régions 2 et 3.

Les organisations African Telecommunications Union, CEPT, Arab Spectrum Management Group, RCC et bien sûr l'UIT ont déployé un travail considérable afin d’ obtenir un accord en vue d’une allocation plutôt que la gestion actuelle au titre de l'article 4.4 du Règlement, pays par pays

L’IARU a représenté  l’ensemble des radioamateurs mondialement  lors de ces réunions en faisant valoir que les nouvelles applications  radioamateur nécessitent une  allocation plus importante sur la bande 50Mhz et a proposé une utilisation de la bande qui illustre  la validité de cette demande.

L'IARU a également entrepris des travaux approfondis sur les études de partage de ces fréquences en utilisant des modèles de propagation reconnus par l'UIT et la CEPT.

Après de nombreuses semaines de planification et de réunions dans les assemblées régionales  et mondiales depuis la CMR 2015 , la prochaine étape de préparation vers la  CMR19 a eu lieu cette semaine (24-28 septembre 2018), où l'équipe de projet de la CEPT ( PTD ) a examiné sa position sur ce point de l'ordre du jour en préparation de la réunion CEPT préparatoire en Novembre et de l’UIT CPM (Conference Preparatory Meeting) en février 2019.

Les travaux menés au cours de cette réunion ont été renforcés par la présence de l’ EURAO qui a coopéré avec l’IARU pour rechercher le meilleur résultat possible au bénéfice du Service Amateur sur ce point de l’ordre du jour de la CMR-19.
Le Service Amateur s'est heurté à une forte opposition de la part de quelques états qui affirment que la bande 50 MHz est déjà attribuée à d'autres services dans leur pays (après la fermeture de nombreuses stations de radiodiffusion ces dernières années).

Ce groupe défend qu’ un partage de cette bande serait problématique.


Lors de cette réunion, deux options ont été préparées :

  • La première préférée par la majorité des administrations de la CEPT participant activement aux discussions propose une attribution secondaire de 2 MHz à inclure dans l'article 5 du Règlement des radiocommunications de l'UIT.
  • La deuxième option, qui résulte d’un compromis majeur négocié par le mouvement amateur après la dernière réunion du PTD,  et que préfèrent EURAO et IARU, prévoit une allocation primaire de 500 kHz de 50,0 à 50,5 MHz et une attribution secondaire de 50,5 à 52,0. MHz

L’une ou l’autre des options serait une amélioration de la situation actuelle des règles internationales car elles permettraient une utilisation amateur non protégée sur la base du non-brouillage. Ces options seront examinées plus avant lors de la prochaine réunion du PTD.

Nous espérons que la coopération entre l'IARU et l'EURAO se poursuivra dans les activités futures de la CEPT relative au Service Amateur.

 

 


Page 1 sur 11

RUBRIQUE DEPARTEMENTALE

Abonnez-vous au flux RSS !

Suivez nous sur Twitter

 
iarubfra-logo1
 
 
logo anfr
 
Logo ITU-1