Station radioamateur
Bienvenue sur le site du REF
 
 
L’association Réseau des Émetteurs Français a été fondée à Paris en avril 1925.
 
L'objet de l'association est de créer un lien amical entre les radioamateurs, les écouteurs des bandes radioamateurs ou toutes personnes s’intéressant aux activités radioamateurs et s’engageant à en respecter les règles.
 
Si vous souhaitez découvrir ce qu'est le radioamateurisme, nous vous invitons à parcourir la rubrique "Radioamateurisme, qu'est-ce que c'est ?" qui vous dévoilera les multiples facettes de cette activité passionnante.
 

Premiers progrès et controverses sur des questions difficiles marquent la première semaine de la CMR 2019  

       IARU 

 

wrc-2019-logo-220x75 

 

Charm el-Cheikh, Égypte, 1er novembre 2019.

La première semaine de la Conférence Mondiale des Radiocommunications de 2019 a abouti à un accord sur plusieurs points grâce aux consensus obtenus lors de discussions préalables à la conférence. Ces points étaient les plus faciles, le reste sera plus difficile. 

Les premières décisions prises à Charm el-Cheikh n’ont été possibles que grâce aux innombrables heures consacrées depuis la dernière CMR de 2015 par le secteur des radiocommunications de l’UIT et les six organisations de télécommunication régionales (RTO).

Trois de ces décisions étaient relatives à des sujets intéressant l'IARU :

 
- Une autre décision de non changement (NOC) s'applique à la bande 5850-5925 MHz, qui est une attribution d'amateur secondaire en Région 2. Cette décision évite ainsi toute conséquence pour le service d'amateur. L'examen des propositions concernant d'autres parties du spectre dans la gamme des 5 GHz demandera beaucoup plus de temps.
 
- Enfin, la CMR n’a accepté aucune attribution de fréquence ni aucune modification au Règlement des radiocommunications dans le contexte du transfert de puissance sans fil pour les véhicules électriques (WPT-EV). Il reste encore beaucoup à faire, et de manière urgente, à l'UIT et aux autres organismes de normalisation si l'on souhaite que les services de radiocommunication soient correctement protégés des brouillages préjudiciables pouvant être générés par le WPT-EV, aussi bien de la fréquence fondamentale que des rayonnements non désirés.

L'examen d'une attribution du 50 MHz dans la Région 1 afin d'harmoniser les attributions dans les trois régions a fait l'objet d'un débat animé au sein d'un sous-groupe de travail présidé par Dale Hughes VK1DSH, de la délégation australienne. Les quatre RTO de la région 1 ont fait des propositions disparates à la conférence et un petit groupe d’administrations a proposé de ne rien modifier. Pendant trois jours, aucun progrès n'a été réalisé vers une solution consensuelle, mais cela a changé vendredi matin. Un accord a été conclu, sous réserve de confirmation par les groupes régionaux. Celui-ci offrira aux administrations de la région 1 une certaine flexibilité quant à la manière de traiter le service radioamateur dans cette bande 50 MHz.

L’un des problèmes les plus difficiles auquel la CMR-19 est confrontée est l’élaboration d’un ordre du jour pour la CMR-23. Il existe des dizaines de propositions de points à l'ordre du jour, et toutes ne peuvent être traitées dans les limites des ressources disponibles de l'UIT.

Le travail de fond d’analyse de ces propositions a débuté vendredi après-midi et doit s'achever au cours des deux prochaines semaines.Certaines réunions sur les problèmes les plus difficiles sont programmées pour le samedi 2 novembre.

Les délégués ont été avertis de se préparer à une utilisation intensive des heures de week-end et de soirée jusqu’ à la fin de la conférence, le 22 novembre.

CEPT rapport hebdomadaire https://cept.org/ecc/groups/ecc/cpg/page/weekly-report-from-wrc-19/

Communiqué de l'IARU R1

  alt


 

 

 

Groupe Inter-Associations Radioamateur (GIAR)

Bannniere GIAR

 

Les associations URC, AMSAT-F, DR@F, VE-France, FFBRA et REF  se sont réunies le 22 Septembre et le 13 Octobre à Nanterre afin de définir les méthodes de travail et les priorités du Groupe Inter Associations Radioamateur (GIAR).

Le GIAR a établi une proposition de charte de fonctionnement. Elle sera diffusée à l’ensemble des associations françaises fin octobre 2019. L’objectif est de publier fin novembre 2019 la charte et la liste des associations adhérentes.

Le GIAR a identifié les priorités suivantes et les groupes thématiques associés :

•             Installations communautaires (Relais - Balises - Réseaux).

•             Formation et examens.

•             Réglementation française.

•             Communication et promotion.

Sylvie F1PSH (URC), Christophe (AMSAT-F), Pierre F1SHS (DR@F), Benjamin F4FPR (VE-France), Christian F4HTM (FFBRA)  et Jean-Louis F5DJL (REF)


 

 

Position finale de la CEPT pour la CMR 2019

       IARU 

 

wrc-2019-logo-220x75 

 

Informations IARU – La réunion préparatoire pour la CMR19 a finalisé ses positions pour la CMR-19

Le groupe de préparation à la conférence CEPT s'est réuni cette semaine à Ankara, en Turquie. Les points relatifs aux services amateurs qui ont été finalisés sont les suivants :

  • Accord sur une ECP (position européenne commune) concernant l'attribution de 50-52 MHz au service d'amateur en région 1 à titre secondaire, avec la possibilité pour les pays d'ajouter leur nom à une note de bas de page octroyant le statut primaire à 50 - 50,5 MHz (WRC Point 1.1 de l'ordre du jour)

  • Accord sur une proposition commune concernant le spectre à prendre en compte pour les télécommunications mobiles internationales, qui n'inclut pas à présent le spectre du service d'amateur primaire entre 47 et 47,2 GHz (Point 1.13 de l'ordre du jour des WRC)
  • Accord sur un ECP qui conserve la position réglementaire actuelle dans la bande de fréquences 5725-5850 MHz, ce qui comprend les attributions secondaires au service d'amateur et au service d'amateur par satellite (Point 1.16 de l'ordre du jour de la CMW)
  • Retrait de la bande amateur 144-146 MHz du spectre à étudier.de la proposition française (Point 10 de l'ordre du jour de la CMR)
  • A la demande expresse de la Commission européenne, un point de l'ordre du jour de la CMR-23 a été jugé nécessaire pour traiter de la protection mondiale des systèmes régionaux de navigation par satellite contre les émissions d'amateur dans la bande 1240-1300 MHz. Un projet de résolution de la CMR a été adopté, soulignant l’importance de cette bande de fréquences pour le service radioamateur et excluant explicitement la suppression des attributions existantes dans le cadre du point de l’ordre du jour proposé. (Point 10 de l'ordre du jour de la CMR)
  • Aucun changement à la proposition déjà convenue de la CEPT sur le transport d'énergie sans fil (point 9.1.6 de l'ordre du jour de la CMR). Aucun changement n’est nécessaire dans le Règlement des Radiocommunications pour traiter la question de la fréquence d’exploitation du WPT-EV, il laisse toutefois ouverte la question des rayonnements non essentiels émis par le WPT-EV.

Commentant les résultats de cette réunion, Don Beattie, président de la région 1 de l’IARU, G3BJ, a déclaré que l’équipe de l’IARU à Ankara (les seuls représentants du service amateur à la réunion) avait présenté des arguments convaincants en faveur de la position du service amateur et qu’il était heureux que les régulateurs aient reconnu l’importance du service amateur. Il a remercié toutes les personnes qui avaient contribué au résultat de la conférence.

Ces questions sont maintenant du ressort de CMR (Conférence Mondiale Radio) pour décision finale. Cette réunion aura lieu en Egypte en novembre2019 et l’IARU y sera représenté.


Communiqué de l'IARU R1

  alt


 

 

 


Page 3 sur 64

Chercher sur le site

Dans votre agenda

Aucun événement

Connexion rédacteurs

Réservé aux rédacteurs de rubriques. Pour la connexion à l'espace membres utiliser le menu principal