Station radioamateur
Bienvenue sur le site du REF
 
 
L’association Réseau des Émetteurs Français a été fondée à Paris en avril 1925.
 
L'objet de l'association est de créer un lien amical entre les radioamateurs, les écouteurs des bandes radioamateurs ou toutes personnes s’intéressant aux activités radioamateurs et s’engageant à en respecter les règles.
 
Si vous souhaitez découvrir ce qu'est le radioamateurisme, nous vous invitons à parcourir la rubrique "Radioamateurisme, qu'est-ce que c'est ?" qui vous dévoilera les multiples facettes de cette activité passionnante.
 

arcep-share-1200x630

Consultation publique

Projet de modification de la décision 2012-1241 modifiée fixant les conditions d'utilisation des fréquences par les stations radioélectriques du service d'amateur ou du service d'amateur par satellite

Consultation en cours, du 27 juin 2019 au 12 juillet 2019 afin d’autoriser l’utilisation de la bande 5351,5-5366,5 kHz pour le service amateur conformément aux dispositions de la note 5.133B du Règlement des radiocommunications.

L’ ARCEP a finalement et de façon discrète ouvert une consultation publique sur la décision 2012-1241, attribution du 5351,5 à 5366,5 kHz. Dans une mesure d’ urgence, le REF a fourni la réponse dont vous trouverez copie ci-dessous, copie qui a été transmise dans le même temps aux associations françaises.

Texte référence : https://www.arcep.fr/actualites/les-consultations-publiques/p/gp/detail/projet-de-modification-de-la-decision-2012-1241-modifiee-fixant-les-conditions-dutilisation-des-fre.html

Monsieur,

Nous prenons bonne note de l’ouverture de la consultation publique du 27 Juin au 12 Juillet 2019 . Nous n’ avons pas d’ observation particulière et nous vous confirmons comme par nos nombreux courriers précédents le souhait de la communauté radioamateur française de voir cette décision mise en application dans les meilleurs délais.  Nous restons bien sûr à votre disposition pour toute information complémentaire .

Jean-Louis Truquet

Président - Réseau des Emetteurs Français

 


 

 

 

F9VRAvis de décès de Robert Brochut F9VR.


F9VR entouré de F9OE et de F8GB

Robert a été un grand président du REF, de 1958 à 1966.

Président d'honneur du REF, ici entre F9OE et F8GB lors du salon d'Auxerre.

Notre association lui doit beaucoup.

La réorganisation en sections départementales, la suppression de la taxe pour le trafic en mobile, l'agrément du REF auprès du ministère de l'éducation nationale et bien sur le droit à l'antenne, etc..

C'est en effet sous sa présidence que le 26 mai 1966, la Commission des Lois de l’Assemblée Nationale avait voté à l’unanimité le texte de l’amendement du REF.

Notre association perd une de ses grandes figures historiques.

Ce fut le président de mes débuts au REF.
Nous présentons nos sincères condoléances à ses proches.
Pour le conseil d'administration du REF,
Lucien F1TE


 

 

Propositions ordre du jour à  la conférence CMR 23

Comme exprimé dans le message aux associations françaises du 5 Juin 2019, plusieurs propositions ont été émises récemment en vue d’ une  mise à l’ ordre du jour de la réunion CMR 23.
Le REF travaille activement et en très étroite collaboration avec les équipes de  l’ IARU et aussi d’ autres associations françaises sur ces sujets.
Vous trouverez ci-joint la traduction du communiqué de IARU Région 1, que bien sûr le REF soutient totalement dans ses actions.

 

COMMUNIQUE DE l’ IARU REGION I :https://www.iaru-r1.org/index.php/88-news/1864-wrc-23-agenda-items  

La région 1 de l'IARU note que deux propositions sont actuellement à l'examen en Europe au titre de futurs points de l'ordre du jour de la CMR 2023, ces points  pourraient avoir une incidence importante sur des fréquences amateur. Vous trouverez ci-dessous la position actuelle de l’IARU sur ces propositions.

Une proposition de la France visant à considérer la bande 144-146 MHz comme une attribution primaire au service mobile aéronautique, dans le cadre d'une réflexion plus large sur le spectre attribué à ce service.

La bande 144-146 MHz est attribuée globalement aux services d'amateur et d'amateur par satellite à titre primaire. Il s’agit de l’une des rares attributions primaires  au service radioamateur au-dessus de 29,7 MHz. À ce titre, elle constitue un élément important et très largement utilisé du spectre radioamateur avec une vaste base d’utilisateurs et de stations satellites opérationnels.

L’IARU est vivement préoccupée par toute proposition d’inclure cette bande dans l’étude proposée. Il représentera énergiquement ce point de vue dans les organisations régionales de télécommunications et à l'UIT pour tenter d'obtenir l'assurance que le spectre restera une attribution primaire pour les services d'amateur.

Une proposition visant à étudier l'attribution du service d'amateur dans la bande de fréquence 1240-1300 MHz («23 cm») à la suite de cas de brouillages causés au système de navigation Galileo.

L’IARU a connaissance d’un petit nombre de cas dans lesquels des interférences avec le signal Galileo E6 ont été signalées. Dans tous les cas, ces problèmes ont été résolus par une action locale avec la pleine coopération des stations d'amateur concernées.

L'IARU ne veut pas que le service d'amateur affecte le fonctionnement du système Galileo de quelque manière que ce soit. Des études conjointes ont été menées pour évaluer la véritable vulnérabilité du système et, sur la base de celles-ci, l'IARU considère qu'il est prématuré de proposer l'ouverture de ce  point à  l'ordre du jour de la CMR-23.

La position de l'IARU est qu'une évaluation technique appropriée des questions en jeu devrait être effectuée par le groupe d'étude compétent de la CEPT. Il convient de tenir dûment compte des caractéristiques opérationnelles du service radioamateur afin de mettre au point des mesures raisonnables et proportionnées qui faciliteront son utilisation continue de la bande  pour les expérimentations  amateur tout en respectant le statut primaire du service GNSS.

L'IARU est prête à coopérer pleinement à toute étude et partage l'objectif de trouver une solution sûre et permanente aux problèmes de partage de cette bande.

L'IARU demande à ses sociétés membres de porter ces informations à l'attention de leurs membres et de s'abstenir à ce stade de faire des commentaires publics spéculatifs sur la situation jusqu'à ce que les discussions réglementaires  progressent. L’IARU est également disposée à discuter de cette question avec les autres sociétés qui ne sont pas membres de l’IARU.

 


 

 

 


Page 5 sur 64

Chercher sur le site

Dans votre agenda

Aucun événement

Connexion rédacteurs

Réservé aux rédacteurs de rubriques. Pour la connexion à l'espace membres utiliser le menu principal