Station radioamateur
Bienvenue sur le site du REF
 
 
L’association Réseau des Émetteurs Français a été fondée à Paris en avril 1925.
 
L'objet de l'association est de créer un lien amical entre les radioamateurs, les écouteurs des bandes radioamateurs ou toutes personnes s’intéressant aux activités radioamateurs et s’engageant à en respecter les règles.
 
Si vous souhaitez découvrir ce qu'est le radioamateurisme, nous vous invitons à parcourir la rubrique "Radioamateurisme, qu'est-ce que c'est ?" qui vous dévoilera les multiples facettes de cette activité passionnante.
 

CMR 2019

 

Approbation de l'allocation 50 MHz aux amateurs de la région 1

 

       IARU 

 

wrc-2019-logo-220x75 

 

Charm el-Cheikh, Égypte, 21 novembre 2019.

La Conférence mondiale des Radiocommunications, la CMR-19, a approuvé une attribution dans la bande des 50 MHz aux radioamateurs de la région 1.  La décision va maintenant être intégrée dans les Actes finals de la conférence.

La décision intervient après plus de trois semaines de négociations ardues visant à réconcilier des points de vue très différents des administrations de la région 1. Il en résulte une amélioration significative du Règlement des Radiocommunications international pour les radioamateurs de la région 1. Avant la CMR-19, il n'y avait que 11 pays d'Afrique ayant une attribution primaire dans la bande. Lorsque les Actes finals entreront en vigueur, à une date qui n'a pas encore été déterminée, il y aura 44 pays de la Région 1 avec une attribution primaire d'au moins 500 kHz, dont 26 pays avec une attribution primaire de la bande 50-54 MHz. L'attribution secondaire à l'ensemble de la région sera de 50 à 52 MHz, à l'exception de la Fédération de Russie, dont l'administration n'a opté que pour la bande 50,080-50,280 MHz à titre secondaire. Il existe des dispositions pour protéger les autres services existants qui utilisent la bande dans la Région 1 et les pays voisins dans la Région 3. L'attribution primaire actuelle de 50-54 MHz dans les Régions 2 et 3 n'est pas affectée. La manière exacte dont les allocations seront mises en œuvre dans les pays de la région 1 sera déterminée par chaque administration et pourra être plus généreuse ou moins, en fonction de considérations nationales.

La décision de la CMR-19 sur le point 1.1 de son ordre du jour marque l'aboutissement d'années d'efforts déployés par l' IARU et ses sociétés membres, principalement dans la région 1, mais avec le soutien des deux autres régions. Le groupe de travail du Secteur des radiocommunications de l'UIT, chargé des préparatifs, était présidé par Dale Hughes VK1DSH, de l'Australie, qui avait également été choisi pour présider le sous-groupe de travail chargé de la question à la CMR. Le sous-groupe de travail, désigné 4C1, a tenu 10 réunions avant de parvenir à un accord qui pourrait être transmis au Groupe de travail 4C où des discussions et ajustements supplémentaires . La Commission 4 a reçu les résultats du comité 4C le mardi 12 novembre et a effectué quelques  ajustements supplémentaires avant de proposer les résultats pour adoption par la plénière de la conférence. L’examen en plénière a été légèrement retardé pour un point spécifique  figurant dans une note de bas de page.

Le vice-président de l'IARU, Ole Garpestad LA2RR, qui participe à la CMR en tant que membre de la délégation norvégienne, a déclaré: «Le succès du point 1.1 de l'ordre du jour n'a pu être obtenu que grâce à un effort d'équipe des sociétés membres de l'IARU et des organisations régionales, et en particulier par les bénévoles qui ont consacré d'innombrables heures à préparer des documents et à assister à des réunions au cours des trois dernières années. Nos remerciements vont à tous ceux qui ont contribué à cet effort, y compris les radioamateurs qui soutiennent l'IARU en tant que membres de la société membre de l'IARU dans leur pays. LA2RR a coordonné l'ensemble des préparatifs de l'IARU pour la CMR-19. Dave Court EI3IO, a dirigé les efforts de l’IARU sur le point 1.1 de l’ordre du jour, auquel ont participé les six organisations régionales de télécommunications: ASMG pour les États arabes, ATU pour l’Afrique, CEPT pour l’Europe, RCC pour la Russie et plusieurs pays de l’ex-Union soviétique, CITEL pour la Région. 2 et APT pour la région 3. Le secrétaire de la région 1, Hans Blondeel Timmerman PB2T, était le coordinateur du point au nom de la CEPT sur la proposition duquel le compromis final reposait largement.

CEPT rapport hebdomadaire https://cept.org/ecc/groups/ecc/cpg/page/weekly-report-from-wrc-19/

Communiqué de l'IARU R1

  alt


 

 

 

CMR 2019  SEMAINE TROIS

       IARU 

 

wrc-2019-logo-220x75 

 

Charm el-Cheikh, Égypte, 17 novembre 2019.

La CMR-19 se poursuit : troisième semaine

Il ne reste que trois jours et demi pour les travaux de fond. Il est prévu que la dernière session plénière, qui doit approuver les textes à inclure dans les Actes finals, se termine jeudi 21 novembre à midi.

Les délégués à la CMR-19 doivent faire face à une charge de travail impressionnante. Les participants tentent de parvenir à un consensus sur plusieurs questions en suspens,notamment l'ordre du jour de la prochaine CMR.

Points futurs de l'ordre du jour:

A ce jour, aucun choix n'a été fait concernant la sélection de plus de trois douzaines de sujets proposés à l'ordre du jour de la CMR-23. Chaque point proposé de l'ordre du jour proposé nécessiterait des études dans la période 2020-2023, mais les ressources de l'UIT ne pourront en traiter que la moitié environ. Certains font face à une forte opposition et d'autres restent mal définis même à ce stade avancé de la Conférence. Le comité responsable doit terminer ses travaux en seulement une journée de plus: ce sera une longue journée.

Satellites de courte durée:

Il n’existe toujours pas d’accord sur la manière de protéger les services existants et les utilisations de la bande de fréquences de liaison montante proposée pour la télémétrie, la poursuite et la commande de ces satellites «simples».

5725-5850 MHz:

Cette partie de l'allocation d'amateur secondaire, qui comprend une liaison descendante de satellite amateur à 5830-5850 MHz, fait l'objet d'un conflit non résolu en ce qui concerne les paramètres des  systèmes d'accès sans fil et Réseaux Locaux par Radio ( RLAN).

Fréquences supérieures à 275 GHz:

Cette gamme de fréquences n'est pas attribuée, mais plusieurs bandes sont identifiées pour une utilisation passive (réception uniquement) et les administrations sont encouragées à les protéger contre tous brouillages. Dans cet esprit, la CMR-19 a identifié d'autres bandes au-dessus de 275 GHz pour la mise en œuvre d'applications de service terrestre et mobile. L'utilisation de ces bandes pour des applications dans d'autres services, y compris l'expérimentation amateur, n'est pas exclue.

50 MHz dans la région 1:

L'accord de compromis annoncé la semaine dernière (voir le communiqué de l'IARU du 10 novembre) a survécu à l'examen au niveau des groupes de travail et des comités et il sera maintenant soumis à l'approbation de la session plénière.

La question des 50 MHz étant essentiellement réglée, l’équipe de l’IARU consacre l’essentiel de son énergie à expliquer en quoi le point de l’ordre du jour proposé pour 1240-1300 MHz et décrit dans le communiqué de la semaine dernière est inutile et indésirable.

Bien que le président de l’IARU, Tim Ellam, VE6SH, ait quitté la conférence à la fin de la deuxième semaine, il est toujours présent en Egypte car une interview vidéo de six minutes est diffusée sur des écrans dispersés dans les salles du centre de conférence. Vous pouvez visionner cette vidéo à l'adresse https://www.youtube.com/watch?v=gqphjb0Cds4&t=6s.

 

CEPT rapport hebdomadaire https://cept.org/ecc/groups/ecc/cpg/page/weekly-report-from-wrc-19/

Communiqué de l'IARU R1

  alt


 

 

 

arcep-share-1200x630

5360 KHz - Décision ARCEP no 19-1412

Adoption le 24/09/2019
Publication le 14/11/2019

Décision n° 2019-1412 de l’Arcep en date du 24 septembre 2019 modifiant la décision n° 2012-1241 modifiée fixant les conditions l’utilisation des fréquences par les stations radioélectriques du service d’amateur ou du service d’amateur par satellite

Télécharger le document (pdf - 525 Ko)

La décision d'affectation de la bande 5,360 Mhz au service amateur est donc validée par l'ARCEP.
Cette décision doit maintenant être transmise au ministre compétent pour homologation et publication au JO.
Ce n'est qu'à ce moment que la bande sera ouverte au trafic, dans les condittions prévues par le texte de l'ARCEP.
Nous vous tiendrons informés.

Jean-Louis Truquet

Président - Réseau des Emetteurs Français

 


 


Page 4 sur 66

Chercher sur le site

Dans votre agenda

Aucun événement

Connexion rédacteurs

Réservé aux rédacteurs de rubriques. Pour la connexion à l'espace membres utiliser le menu principal